INDICATEUR analogique à une seule LED (bicolore)

Publié le par le_zgeg25

Comme me le faisait remarquer un lecteur de ce blog par commentaire interposé, ça fait longtemps que je n’ai pas traité d’un peu d’électronique pédagogique.

Bonne remarque, car effectivement je ne retrouve pas dans les archives récentes de sujets électroniques simple et complet.

L’alim de labo triple attend toujours de se faire graver ses circuits pour compenser la faiblesse des alims embarquées…c’est dire.

Donc en attendant, je vais vous proposer un petit montage très simple et universel :

 

  • Un indicateur de niveau composé d’une seule LED bicolore.

 

Le but est d’obtenir une couleur de la LED proportionnelle à la tension mesurée.

Aux tensions basses, la LED éclaire vert graduellement, puis devient de plus en plus jaune à mesure que la tension d’entrée grimpe, pour finir par virer à l’orange et rouge au maximum de la tension mesurée.

En inversant la position des LED il est possible d’obtenir une réponse en couleur inverse (niveau de charge de batterie par exemple).

Montage universel pour visualiser diverses choses comme le niveau d’une cuve d’eau, le niveau de charge d’un gros condensateur destiné à faire de la soudure, la position absolue d’un capteur, d’un potard, une température, une tension, un niveau audio… et toutes les choses dont vous pourriez avoir besoin et auxquelles je n’ai pas pensé.

Il est remarquable car relativement précis, nécessite que peu d’ajustements pour s’adapter à une situation, relativement peu coûteux, et très simple puisqu’il ne contient dans sa version de base que 5 transistors.

Le schéma est le suivant :

Schéma de l'indicateur analogique

Schéma de l'indicateur analogique

C’est une version à prendre avec précaution dans le sens où elle fonctionne uniquement sous certaines conditions :

  • La tension d’entrée (A) devra fournir l’énergie pour que le montage fonctionne (environ 15mA).
  • La tension d’entrée (A)  devra être limitée en amplitude pour ne pas dépasser de trop le maximum de mesure (à paramétrer).
  • La tension d’entrée (A) devra si besoin être mise au format, car la LED verte ne peut s’allumer qu’à partir de 2 ou 3V à cause de son Vf. Idéalement il faut une dynamique d'une dizaine de volts.
  • Les tensions de jonction (Vf) des LED doivent être connues.
  • Seules les LED doubles de types Anodes communes peuvent être utilisées.

Fonctionnement :

La tension d’entrée est appliquée au point A du schéma. Q5 est polarisé par R9 ce qui le rend transparent dans cette phase de fonctionnement (il est saturé, et se comporte donc comme un fil). Q2 est bloqué et la LED rouge reste éteinte.

Lorsque la tension A augmente, elle va polariser la LED verte, provoquant son éclairement. La luminosité va croître proportionnellement à la tension appliquée en A jusqu’à ce que le courant soit assez fort pour développer 600mV aux bornes de R2.

A cet instant, le transistor Q3 devient progressivement conducteur, entraînant le blocage progressif de Q5. Q5 devient résistif et va limiter le courant dans la LED verte : on est à luminosité constante.

Parallèlement à ça, la conduction de Q3 entraîne également la conduction de Q2, ce qui va allumer la LED rouge progressivement. La couleur perçue va passer du vert au jaune.

La tension A ; déjà établie à une valeur élevée ; va faire grimper rapidement le courant dans la LED rouge. Ce courant va provoquer l’apparition d’une tension aux bornes de R1. Lorsque cette tension atteindra 600mV, Q4 va commencer à conduire, entraînant la conduction de Q1Q1 va progressivement dévier le courant de la LED verte, ce qui va provoquer l’effondrement de celle-ci. La couleur perçue va devenir de plus en plus rouge.

 

Dimensionner les composants :

La tension A maximale d’entrée s’appellera VMAX.

Choisissez la tension A à laquelle vous voulez que la LED passe du vert au jaune. On l’appelera VJAUNE.

Choisissez la tension A à laquelle vous voulez que la LED soit rouge. De préférence, ça devra être VMAX.car la LED rouge n’est pas limitée en courant.

Définissez le courant max désiré dans les LED (il est recommandé de prendre le même courant pour les 2 LED).

 

Hypothèses :

Soit un signal d’amplitude maximum 10V. On désire que la LED change de couleur à partir de 75% de ce signal, soit 7,5V.

Calcul de R1 et R2 :

On fixe le courant max des LED à 10mA.

INDICATEUR analogique à une seule LED (bicolore)

Calcul de R6 :

R6 se détermine avec la tension VJAUNE, fixée à 7,5V. Ici, Voffset est égal à 0. Le Vf est pris au courant réel, soit 10mA.

INDICATEUR analogique à une seule LED (bicolore)

Calcul de R5

R5 se détermine avec la tension VMAX.ici égale à 10V. Ici, Voffset est égal à 0.

INDICATEUR analogique à une seule LED (bicolore)

Les autres résistances conviennent en 10k pour des tensions A jusqu’à 15/16V.

R3 et R4 sont là par convention, mais peuvent être retirées vu les faibles courants auxquels on travaille.

Réponse en transitoire sur un signal évoluant de 0 à 10V :

INDICATEUR analogique à une seule LED (bicolore)

la courbe bleu correspond au signal d’entrée A, les autres courbes portent la couleur de la LED correspondante.

 

Amélioration en bas de la gamme

 

Pour pallier au handicap du montage dans le bas de l’échelle, il est possible de remplacer la rampe GND par une rampe de tension négative. La polarisation de l’ensemble sera translatée vers le bas d’autant. Idéalement la tension négative aura une valeur assez proche (mais inférieure) de la tension de jonction (Vf) de la LED verte.

Ce paramètre est à prendre en compte dans les équations, en replaçant le terme Voffset par la valeur de cette tension négative.

 

Problème en température.

 

Malheureusement il est quasi impossible d’utiliser des composants compensés genre TL431 à la place de Q3 et Q4, sinon on perd le coté progressif. Ce montage souffre donc d’un décalage de la précision d’échelle lié à la température. Plus le montage sera soumis au chaud, plus le changement de couleur sera fait tôt (càd à une tension A plus basse). La variation sera de l’ordre de -10% pour une augmentation de +30°C. L’inverse est vrai aussi.

Voir les commentaires

J'ai regardé pour vous : THE LAST INVASION

Publié le par le_zgeg25

Très certainement la critique de film la plus courte de ce blog puisque ce film est tout simplement nul.

J'ai beau repasser les images clés, non je maintiens persiste et signe, ce film ne m'a pas plu du tout.

- effets spéciaux très mauvais (nombreuses scènes en images de synthèses très décevantes).

- scénarios inconsistant

- aucune émotion

- acteurs principaux, secondaires et figurants très mauvais (ou mal dirigés peut etre).

- son moyen (je l'avais en DTS pourtant)

- scènes très mal calées (ou montage mal effectué) au point où peut s'attendre à voir une perche dans le champ de la cam ou entendre "moteur / couper".

 

dans un dernier effort parceque vous etes mes fidèles lecteurs, je vous donne le liens sur allociné pour voir de quoi il en retourne.

 

Je n'ai aucun regret à avoir télécharger illégalement ce film,

Les progrès du futur conjugués à la liberté sans cesse grandissante feront qu'à l'avenir ce blog pourra être fermé à cause de la phrase ci dessus.

le-zgeg25

Et si d'habitude après avoir visionné un film téléchargé j'achete le support officiel pour remercier le réalisateur et les acteurs du bon moment ciné que j'ai passé, ça ne sera pas le cas avec ce film (meme si le DVD est à 1€).

Et j'ai meme honte d'avoir participé à sa popularité par les stats de téléchargement.

Le me devant LAST INVASION

Le me devant LAST INVASION

Voir les commentaires

Le moteur garanti 1 giga-mètre

Publié le par le_zgeg25

Ah ! enfer et damnation, quelle est cette étrangeté ? 1 gigamètre !!

ou 1 encore un millième de tera-mètre, ou plutot 1 méga-kilomètre, plus aisément compréhensible en 1 million de km.

c'était histoire de manipuler les puissances de 10, puisque cette article traitera de puissance ; moteur ou marketing ; à vous de voir.

 

le contexte est posé selon la formule suivante:

Un constructeur Nippon (ni mauvais d'ailleurs) fait une offre qui roxe du poney : la garantie de 1 million de km sur ses véhicules.

J'ai donc cherché ce qui pouvait se cacher derrière cette offre folle, et analysé si la performance est remarquable...ou non.

 

Tout d'abord, il faut savoir en réalité, que cette offre ne s'applique à un seul moteur du constructeur, le N16A2 et seuls 3 modèles de véhicules en sont équipés, la CIVIC, CIVIC TOURER et le crossover CR-V.

Bloc moteur + boite HONDA 1.6 I-DTEC N16A2

Bloc moteur + boite HONDA 1.6 I-DTEC N16A2

L'offre se réduit à une voiture moyenne, un cross-over et un espece de break baroudeur genre CAPTUR.

L'offre couvre malgré tout une part de marché assez large.

Ensuite le moteur, c'est un 1l6 de 120 bourins, beneficiant des dernières technologies de maitrise de la combustion, une affaire assez honnete d'après les brochures qu j'ai pu lire.

 

Le premier point est que cette garantie est une extension de garantie du constructeur, prenant forme d'un contrat d'assurance spécialisé. Cette assurance est mensualisée pour un tarif que je n'ai pas trouvé formellement mais selon le forum de CARADISIAC, s'éleverait à environ 700€ par an.

 

page d'accueil HONDA automobile en nov 2014

page d'accueil HONDA automobile en nov 2014

Sur 10 ans, le cout de la garantie serait de 7000€.

Selon les conditions de garantie, j'ai pu constater que la couverture est correcte, puisqu'elle inclut les organes externes au moteur tel que turbo, vanne EGR, injecteurs et meme le calculateur moteur.

Autre détail d'importance, la garantie ne s'appliquent pas qu'aux particuliers, les pros sont acceptés dans le contrat. Sauf, évidemment, si vous vous servez de la voiture pour :

hors ventes à sociétés de transport de personnes ou de marchandises et aux Loueurs Courte et Longue Durée

conditions restrictives HONDA

Certes ça élimine les taxis et autres VTC, mais les medecins, infirmières et VRP peuvent potentiellement en bénficier dès l'instant où ils sont propriétaires de la voiture (souvent ces professions ont des voitures en location longues durées)

Ensuite comme on pouvait s'y attendre, la garantie n'est applicable que si et seulement si le propriétaire effectue son entretient dans le réseau HONDA (ou agréé), et selon les préconisations constructeur.

là, l'ardoise charge, car sur les recommendations on peut y trouver :

Entretien recommandé par le fabricant

    Vidanger l'huile moteur* et remplacer le filtre.
    Effectuer l'entretien freins avant et arrière.
    Faites la vérification du réglage du frein de stationnement.
    Permutation des pneus,** inspection du degré d'usure et ajustement de la pression.
    Inspecter les biellettes, l'engrenage et les soufflets de direction.
    Inspecter les composants de suspension.
    Inspecter les soufflets des arbres de transmission.
    Inspecter les boyaux et les canalisations de freins (incluant l'ABS/VSA).
    Vérifier le niveau et l'état de tous les liquides.
    Inspecter le système d'échappement.
    Inspecter les canalisations de carburant et leurs raccords.
    Remplacer l'élément du filtre à air.
    Remplacer le filtre à poussière et à pollen.
    Inspecter la courroie d'entraînement.
    Remplacer le liquide de transmission.
    Remplacer le liquide du boîtier de transfert (Véhicules 4 roues motrices).
    Remplacer les bougies de préchauffage.
    Inspecter le jeu des soupapes.
    Remplacer le liquide de refroidissement moteur.

Entretien spécifique additionnel requis

Remplacement de l'élément nettoyant du filtre à air si le véhicule est régulièrement conduit dans des conditions poussiéreuses
Remplacement du filtre à poussière et à pollen si le véhicule est régulièrement utilisé dans des régions urbaines où l'air contient de forte concentrations d'émissions polluantes industrielles ou provenant de véhicules à moteur diesel.

 

Ces interventions doivent etre faites tout les 24000 ou 48000km selon un étalement préconisé, sous-divisé en 6 catégories.

Si une panne survient sauvagement, pour qu'elle soit prise en charge, il faudra une analyse démontrant que la panne est consécutive à un défaut et non une usure liée à l'utilisation.

donnez votre pognon

donnez votre pognon

La tarification des forfaits n'est pas disponible sur le net, toujours selon des forums spécialisés, les forfaits HONDA se situent dans les gammes de prix moyen du marché, ce qui donne un coût d'entretient d'environ 800€ pour 100000km parcourus (hors pneumatique).

Si ces 800€ en général tout le monde les fait pour les premiers 100000, ça s'estompe vite fait par la suite, et arrivé à 200000 les forfaits sont fait...à la maison grâce à OSCARO & co.

Chez HONDA, les 100000 premiers km...vont se répété 10 fois.

Enfin dernier point de cette super garantie, elle est limitée à 10 années. Elle est cessible, mais limitée quand meme à 10 ans au total.

 

Et là, qui va faire 1 million de km en 10 ans ?? un gros rouleur fait 30000km par an, là il faudra faire le triple !

1 million de km en 10 ans...

1 million de km en 10 ans...

Si on part du principe que le propriétaire n'a jamais de congé, et qu'il roule tout les jours y compris samedi dimanche, il devra faire 273 km par jour pour atteindre le bout de la garantie.

Si il ne se sert de sa voiture que la semaine, à raison de 20 jours travaillés par mois, avec 2 mois de vacance par an, il devra faire 500km par jour pour atteindre le bout de la garantie.

ça semble un peu démesuré non ?

500km par jours

500km par jours

On roxe un peu moins de poney d'un coup ??

pourquoi garantir 1 millions de km ?

parceque si ils sont fait en 10 ans, c'est largement accessible pour beaucoup de moteur en faite.

Les blocs en eux meme, tout constructeurs confondus, sont très fiables, rares exceptions faites de pannes isolées rapidement traitées en général. La faiblesse peut venir des periphériques tel que pompes à injection, turbo, injecteur et capteurs divers.

L'expérience montre que ces pièces ont une bonne fiabilité et durabilité à présent, et les rares pièces fragiles (turbo) sont bornées logiciellement (domaine d'exploitation dynamique) et assurée par l'entretient préconisé suivi.

Le reste est fiabilisé par du ré-use, ou des pièces durcies (taux de charge des composants).

 

Pour situer l'ubuesquerie de la chose :

si on considère la vitesse de déplacement moyenne de 60km/h (on accepte l'hypothèse qu'on ne va pas faire 500km de ville par jour...), ça fait du 16700 heures de fonctionnement.

le véhicule étant utilisé 2 fois par jour, la constitution en aluminium du bloc débouche inmanquablement sur 2 cyclages thermiques, soit en 10 ans 7300 cycles (en comptant tout les jours).

Le moteur garanti 1 giga-mètre

Finalement un MTBF de 16700 heures, avec un profil contenant 7300 cycles, ça me semble parfaitement atteignable (plus en tout cas que faire 500km par jour), meme avec une technologie datant de quelques années.

En résumé la garantie 1 million de km c'est :

la souscription d'une assurance payante spéciale (environ 7000€ sur 10 ans).

l'obligation de suivre scupuleusement le carnet d'entretient quand tout le monde fera sa vidange dans sa cours (8000€ sur 10 ans).

réaliser 500km par jour (ou 273 si c'est tout les jours).

conserver le véhicule 10 ans sans possibilité de le valoriser (qui va acheter cher une voiture de 1 million de km ?).

 

Tout ça pour vous prémunir d'une hypothétique panne :

une casse de bielle qui serait toute façon intervenue avant 200000km et prise en charge (au moins partiellement) si ça releve du défaut.

un capteur (suralim, débimetre...) coutant pour la plupart moins de 150€.

un turbo (1000€).

un injecteur (200€).

 

Une belle opération marketing qui n'a d'effet que sur la psychologie du consommateur.

Bien vu HONDA, belle opération de com pour un constructeur qui n'a rien a prouver de sa qualité pour les connaisseurs. Une offre pour liseur de journaux, à la mesure de l'esprit d'aujourd'hui: la démesure et l'envie d'abondance.

Voir les commentaires

LES AMPLIS...ET LES CONDOS

Publié le par le_zgeg25

Durant ma nouvelles installation audio, j'ai décidé de changer les condos de mon vieil ampli, je me suis dit qu'il a une quinzaine d'années, et qu'un léger buzz commençe à arriver dans les enceintes.

Bonne idée que ce fut !

D'abord, ouverture de la bête après l'avoir extirper de ses câbles et fibres optiques :

 

Ampli DENON AVR1802 avant

Ampli DENON AVR1802 avant

Pour acceder tranquillement aux condos, malheureusement il n'y a pas d'accès par le dessous du chassis qui se révèle etre une simple coque en acier sans trappe d'accès.

Bref, l'intervention se précise à la vue des bougres :

Condos DENON
Condos DENON

Condos DENON

Vu comme ils sont bombés au dessus, je met le fer à souder en chauffe et me saisi d'un bon tournevis pour démonter la carte qui supporte tout ce bazar.

Ce qui fut fait après un démontage de vis plus sauvages les unes que les autres.

En gros, j'ai du démonter la face arrière, je vous laisse imaginer le travail.

DENON ventre à l'air
DENON ventre à l'air

DENON ventre à l'air

Je connaissais déjà le schéma de l'engin, et la vue de la carte démontée me confirme bien mon impression d'une bonne machine, quelques coûts tirés un peu vers le bas (circuit puissance avec pistes pas assez larges à mon goût).

Bien qu'étant un produit du milieu inférieur du segment du constructeur, l'ensemble est très correct, le contraire m'aurait un peu frustré sur un produit DENON.

 

carte ampli et puissance alim AVR1802

carte ampli et puissance alim AVR1802

Pendant que j'y étais, j'ai changé tout les chimiques se trouvant sur des alims.

La conception est plûtot bien pensée, surtout le pré-ampli.

Je regrette les radiateurs de puissance des régulateurs près des réservoirs principaux, la fiabilité en prend un coup, mais le barycentre devait etre du coté de la CEM ou plus généralement de la qualité de son, en traitant les alims au plus près de la source et évitant de véhiculer des courants impulsionnels élevés sur de grandes longueurs de pistes.

Condos changés, remise sous tension :

 

condos changés

condos changés

le remontage du panneau arrière m'a donné des sueurs froide au niveau de la connectique, par chance je n'ai pas eut de vis sur les bras (ni de manquante d'ailleurs).

 

panneau arrière connectique

panneau arrière connectique

Remise en place et essais.

Le buzz a effectivement disparu, et il me parrait aujourd'hui après quelques heures d'écoute moins creux à volume modéré ou élevé.

 

C'est à lors que je décide de tester les fameux condos au FLUKE...et là surprise.

Si certains ont clairement chuté, les gros réservoirs étaient à 10000µF comme marqué dessus mais pas trop attendus !

Stuppeur, là je décide de faire appel à un expert au boulot, et lui raconte toute l'histoire.

Son verdict, les notes constructeurs (PANASONIC) et divers éléments de littérature techniques confirment la chose suivante :

la capacitance peut sur certains électrolytes ne pas varier sur la fin de vie du composant, par contre des paramètres comme l'ESR peuvent augmenter significativement lors de cette fin de vie, avant que ne se manifeste la chute de capacitance.

Donc en gros, il y avait la capacité, mais l'ESR était tellement dégradé qu'ils ne jouaient plus leurs rôles.

Bigre, enfer et damnation !

Toujours est-il que je suis reparti avec une paire de EPCOS aux bonnes caractéristiques tout neufs, modèle 12000µF en plus... histoire d'avoir un over-boost en dessous de 100Hz...

Pour anecdote le premier morceau joué avec cette électronique rajeunie est du fait de ma fille, puisqu'il s'agissait d'un vinyl de Anne et Dorothé (la petite sirène) qu'elle a posé avant que je puisse paramétrer quoi que ce soit, j'assume !

LES AMPLIS...ET LES CONDOS

Voir les commentaires

IKEA QUALITY PASS DOES NOT EXIST...

Publié le par le_zgeg25

La chinoiserie a encore frapée.

Je décide de me fabriquer un meuble de TV pour y loger mes choses (je vous le présenterai prochainement).

Quand soudain, l'envie me prend de remettre de l'ordre dans le bordel commun à tous à ce sujet : les câbles.

Content d'utiliser une jolie reglette IKEA vendue au prix d'environ 6€ la paire :

 

Prise IKEA Chinoise

Prise IKEA Chinoise

D'une capacité de 3kW, c'est bien assez pour les 250/300W maxi qui vont transiter dessus.

Vous l'avez compris ce n'est pas la puissance mais le nombre de connection possible qui m'ont séduit.

J'installe donc la chose, pour finir par arriver à cela :

prise installée

prise installée

Alors pourquoi cette reglette est donc vide ??

bonne question à laquelle je vais vous répondre sans en connaitre la cause interne...

Les emplacements vides de l'image ci dessus sont vides pour la simple et bonne raison qu'on ne peut rien y brancher !!

 

hallucinant non ?

En gros si j'enfonce une prise sur un des emplacements libres, je perd la totalité des prises situées en aval si on considère que l'interrupteur est l'amont. Ce qui est plutot embetant, à 2 titres :

- le produit est neuf mais pas totalement fonctionnel !

- la première prise ; la plus en amont ; provoque la coupure de toute la reglette !

 

Pour le prix, je ne l'ai toujours pas rapporter, car le déplacement va me couter aller retour un peu plus d'une heure, sachant que j'estime mon temps à 4€ de l'heure, ajouté aux 5/6€ de carburant, les frais sont supérieurs à la valeur du produit...

 

 

Prise IKEA

Prise IKEA

Donc si je trouve le temps, je solliciterai cette prise particulièrement sur les zones de faux contacts, et voir si on peut déclencher un incendie par échauffement des lyres ou contacts impédants dans la prise.

Voir les commentaires

GT TURBO ON-LINE

Publié le par le_zgeg25

Enfin reçu !! la pièce n'était dispo que sur commande, j'ai donc du patienter pour l'obtenir.

 

Le coude d'échappement (après rotule) du vaisseau, tout neuf :

pipe échappement GT

pipe échappement GT

Pièce trouvée par http://www.gtturbo-online.fr/ shop de référence dans toute l'europe, qui à ma grande surprise se trouve à 30 minutes de chez moi.

Avec en prime le gérant ; Sebastien, qui est un passionné et un mec très sympa.

Une rencontre bien cool, et de bons conseils

pipe échappement GT TURBO
pipe échappement GT TURBO
pipe échappement GT TURBO

pipe échappement GT TURBO

Voir les commentaires

TABLETTE LEXIBOOK MFC155

Publié le par le_zgeg25

Hé, voui, la chinoiserie de bas étage a encore frappé.

Ma fille a une tablette LEXIBOOK, modèle MFC155, comprenez la version pour enfant.

Après quelques utilisations, la machine est tombée en panne. Impossible de l'allumer et la batterie ne semblait plus se charger.

Mal m'en a pris de chercher sur le web car j'ai constaté que bon nombre de gens avaient ce problème, sans qu'un seul n'en trouve la cause. J'ai donc cherché...

 

ATTENTION, cet article raconte des choses dangereuses, qui peuvent causer des incendies, brûlures et dégazage si pratiqué par un personnel non habilité.

N'importe qui peut lire cet article, mais tout le monde ne peut pas pratiquer en toute sécurité, en cas de doute, adressez vous à un spécialiste.

La manipulation des batteries au lithium est dangereuse.

vue intérieure LEXIBOOK MFC155

vue intérieure LEXIBOOK MFC155

L'intérieur contient le minimum vital ! et une batterie d'un seul élément lithium.

Mes investigations m'ont conduit à inspecter la fameuse batterie. Je prend les mesures, 3,6V aux bornes...donc pas ça.

Je tente de mettre une alim de labo en lieu et place de la batterie, pas de résultat.

Je branche le chargeur et retente la mesure de tension pour voir si ça prend la charge, et là la pile ne fait plus que 2,2V, montée lente à 2,75V puis rechute à 2,2V.

Peu de temps après je comprend que la chute est liée à la tentative de démarrage de la tablette. Manque d'énergie et écroulement de la tension.

Là je tente l'improbable, je présume que la pile est bloquée, un peu comme les NiCd ou NiMh qu'ils faut décoincer de temps en temps.

Je n'y croyais guère vu que dans ma tete le lithium n'avait pas ce comportement de sulfatage des électrodes.

TABLETTE LEXIBOOK MFC155

Ne croyant pas que les fils de la batterie présent sur la carte soient reliés directement aux électrodes, je décide de voir si il n'y aurait pas une électronique sauvage tapie sous un scotch...ce qui fut le cas !

Je met la tablette en charge, puis place un multimetre de monitoring de tension sur la batterie (pour vérifier la polarité et regarder ce qu'il se passe). Je regle mon alimentation de labo à 3,9V, soit à peine plus que le nominal. Ce petit surplus ne fera pas grand mal et reste en deça des 4,2V maximum absolu que l'élément lithium peut encaisser (au delà il y a risque d'explosion de la partie électro-chimique).

 

TABLETTE LEXIBOOK MFC155

La suite consiste à appliquer brievement (4 ou 5 fois une demi seconde) la tension venue de l'alim de labo externe en superposition de la charge effectuée par la tablette.

 

TABLETTE LEXIBOOK MFC155

Le verdict ne se fait pas attendre, la tension de la batterie passe au dessus de 3V et a tablette démarre.

Une bonne recharge finira de regénérer la chimie de la batterie.

Je n'ai pas d'explication sûre de cette panne, peut etre un lipo-saver reglé trop bas sur la tablette par rapport au circuit de protection interne de la batterie.

Quant au fait que la tablette ne peut pas fonctionner sur une alim externe, soit c'est à cause de l'impédance équivalente de l'alim vue par la tablette (impédance trop forte par rapport à une batterie), soit comme je le pense, le circuit de protection de la batterie module sur l'alim des signaux.

Jusqu'ici tout va bien, ci ce n'est que je me dit que pour le prix de cette chose, lente, gourmande et sans mémoire, une bonne ARCHOS d'occase serait une dépense plus durable...

C'est vrai, les gosses veulent les memes choses que les parents, mais sous pretexte que c'est destiné aux gosses l'appareil est sous dimensionné, est lent, n'a pas d'autonomie..bref tout le contraire du modèle de grand.

Voir les commentaires

CITATION DE ZGEG

Publié le par le_zgeg25

Ebola va réussir là où le sida a échoué

confidentiel

A l'heure actuelle, on ne trouve pas dans le monde un seul foyer de tension où les militaires américains ne soient présents. Pis, à peine achèvent-ils leurs « missions de promotion de la démocratie » que ces régions se trouvent plongées dans un chaos sanglant. Les exemples sont bien connus: l'Irak, la Libye, l'Afghanistan et maintenant la Syrie.

Sergeï Choïgou

Les USA sont en guerre contre les opposants à leurs mode de domination

le zgeg25

Le but est de prendre le contrôle des pays du moyen orient par la déstabilisation.

confidentiel

Les musulmans restent le seul obstacle crédible au nouvel ordre mondial

confidentiel

Voir les commentaires

J'ai regardé pour vous : HUNGER GAMES

Publié le par le_zgeg25

Joyeux HUNGER GAMES

la pouf violette

Oulalala encore une critique de film qui va vous mettre jouasse !

Alors pour éviter de vous envoyer peter poliment comme j'eusse pratiqué la fois dernière dans la critique de DIVERGENTE, je vais vous parler d'un film plus ancien où il y a moins de risque de spoiler...moi qui croyais vous intéresser avec des films récents, pfff.

Alors pourquoi HUNGER GAME ?

Parceque ce film est tiré d'un livre écrit par Suzanne COLLINS et réalisé au ciné par elle meme et Gary ROSS .

Et surtout, outre les 2 personnage sus-nommés, je me suis interessé à l'aspect sociologique de l'oeuvre et du réalisateur.

Mes lectures m'ont donc conduites à HUNGER GAME le film, et ma chérie voulait le voir de longue date, donc ça a été le déclic pour un visionage et une critique en bonne et due forme.

Toutes oeuvres de ce genre veut passer une vision voire un message, l'interet fut donc double quand on s'aperçoit que d'une part c'est une sorte de vision du futur et d'autre part l'audience cible de cette réa est essentiellement populaire (CSP moins).

rien à voir avec le film, mais ce GIF me fait rire

rien à voir avec le film, mais ce GIF me fait rire

Une fois n'est pas coutume, mais je vais vous livrer ma conclusion avant le développement.

Pour moi ce film est bon. Une bonne surprise de ce genre de film qui a tout pour etre une belle merde sous tout les angles, et qui finalement en seconde lecture trouve un interet certain.

Le film est lent tout en maintenant attentif sans qu'il ne se passe vraiment quelque chose. C'est un coup de génie pour ce segment, le suspens est bon la première partie du film.

L'histoire est très manichéenne, stéréotypée et surjouée, mais ce doit etre à cause de la cible visée, cependant, le film regorge de petit trèsor de mise en scene et de tournure, démontrant le professionalisme et le niveau de l'équipe réalisatrice.

Ce film n'a pas été bâclé et reste d'une certaine entièreté malgré qu'il fasse partie d'une saga.

Le film dans son ensemble présente une vision future assimilable à de l'anticipation, je dis assimilable, car contrairement à d'autre, on a pas de réelles références à la civilisation précédente.

Gros point fort, le patriotisme US est totalement absent du film.

Les codes repris sont encore une fois de type monarch pour la plupart, avec absence de forme ou repère maçonnique, encore flippant pour le coté anticipation.

HUNGER GAME reprend dans sa trame les principes monarchs suivant :

- théorie des sexes avec une uniformisation comportementale confondue

- mise en avant d'un mode de vie sous controle catégorisé.

- mise en avant d'un mode de vie très dépouillé où l'existence se résume à servir un état tout puissant.

- soumission à une élite

- personnage principal anonyme et banal au départ (espoir de passage de lambda à héro)

- cités ou ensemble de vie protégé par un mur ou enclavés.

 

LES PLUS =

- première moitié du scenario.

- réalisation (cinématographique).

- détail des situations.

- restitution des emotions sur les plans séquences.

- suffisament lent pour etre interessant, assez rapide pour ne pas etre lassant.

- absence de patriotisme US.

- cohérence de la contre-utopie (dystopie).

- film entier malgré qu'il fasse partie d'une saga.

 

LES MOINS =

- grossièreté de la seconde partie (dispositifs dans l'arène peu crédibles).

- manque de perception du coté télévisée du jeu.

- utiliser des ados comme cobaye = peu crédible.

- absence de repère maçonnique au profit de repère monarch.

- caractère des personnages trop sous-titrés ou caricaturés.

 

 

Absence de patriotisme pro-US dans HUNGER GAME

Absence de patriotisme pro-US dans HUNGER GAME

L'action se passe dans un pays appelé PANEM, qui se trouve à la place des actuels USA et sud-est Canadien.

La montée des eaux et un cataclysme planétaire (lié à une guerre visiblement) à redessiné les contours des continents, et les nouvelles frontières épousent les courbes de la nature comme les fleuves par exemple.

Le film ne parle pas du reste du monde, mais surtout ne parle pas des USA alors qu'il s'y déroule d'un point de vue géographique.

Le principe est que le territoire a été coupé en plusieurs partie où les habitants travaillent à temps plein pour servir un état tout puissant dont le centre névralgique s'appelle le capitole.

Chaque partie est appelé un district et possède une spécialité précise (attention il y  a du clichés !. Il y a 13 districts en tout, mais ce film n'en présente que 12).

Le point commun à tout les districts est que leur population vit très chichement et se creve à la tache dans une soumission totale à une milice d'atat prenant la forme de policiers parfaits.

Chaque année est organisé un tournoi où chaque district envoie 2 enfants pour combattre (à mort) dans un jeu de télé réalité : les HUNGER GAMES. La participation est obligatoire, mais les volontaires sont admis (ça sera le cas de l'héroïne) pour se substituer à une personne designée.

Tout les coups sont permis, et à la fin, il ne doit en rester qu'un (les autres étants morts puisque le jeu fait s'entretuer les candidats).

Le tournoi n'est pas sans rappeler RUNNING MAN d'une certaine façon.

Le gagnant remporte je ne sais plus quoi (de la bouffe pour son district ?? peut etre), et en tout cas participe au maintient des tensions entre districts (des fois qu'ils soient trop amis pour s'unir contre le pouvoir).

 

Voici une carte de PANEM :

Carte de PANEM dans HUNGER GAME

Carte de PANEM dans HUNGER GAME

Les personnages:

Le personnage principal est une fille, ado, prénomée Katenis (Kat) Evergreen (trop choux pour le nom !).

Là on sait qu'on s'adresse à de l'ado dans la lignée TWILIGHT et compagnie.

L'actrice est plutot à l'aise et joue bien son rôle, mais elle n'en est pas à ses coups d'essais puisqu'elle n'est autre que Raven (allias Mystic) dans X-MEN.évidemment elle tire à l'arc, très à la mode chez les filles indépendantes forte et Rebelle.
 

Katenis Evergreen at bow hunting

Katenis Evergreen at bow hunting

L'autre personnage qui arrivera tardivement dans le film (deuxième partie) est Peeta, un jeune garçon fils du boulanger.

Le spectateur est d'emblée mis sur une fausse piste avec un autre garçon, mais le revirement est interessant.

Peeta  hunger games

Peeta hunger games

Le jeu télévisé est organisé par un homme moderne et charismatique, au look tout droit sortit d'un dracula :

J'ai regardé pour vous : HUNGER GAMES

Les présentateurs télés quant à eux reprennent les codes du genre, chez nous ça serait Foucault et Mac Lesgy, la sagesse et le regard technique.

Présentateurs TV

Présentateurs TV

Une personne est envoyée par le gouvernement pour effectuer la selection dans les districts, dans le cas de Peeta et Kat, une espece de vieille fille prude et au style affirmé en est chargée. Elle n'est pas sans rappeler la reine maléfique de Alice au pays des merveilles ; c'est l'esprit qui est personnifié dans les 2 cas.

la fille en violet

la fille en violet

Et enfin le chef de tout ça, celui qui cautionne et maintient cet état de fait : le big boss président.

Le look encore une fois est tiré par les cheveux. Une telle présentation dans le comportement, la gestuelle, le look pourrait faire endosser au personnage le rôle de Poséïdon, Zeus, Atlas ou Platon...

le boss

le boss

Enfin pour clore cette présentation, un personnage énigmatique, que l'on nommera pour etre clair " le coach".

D'après ce qu'on sait de lui, il est un picoleur notoire (sans que l'on sache d'où lui vient ce vice), et c'est un ancien gagnant du tournoi. Son comportement est ambigü, l'individu doit etre partagé entre ses origines modestes et sa nouvelle vie à la capitale.

Le coach conseille Kat

Le coach conseille Kat

Un point notable du film est le contraste qu'il existe entre la représentation de la population "travailleuse" des districts, et celle de la capitale (Capitole).

Le contraste est frapant, les districts sont peuplés de gens se tuants à la tâche, à l'apparence peu soignée (ce n'est pas leur centre d'interet ni leurs moyens), face aux citadins nantis et privilégiés, qui ne s'occupent qu'à leur apparence et profitent du fruit du travail des autres (un peu comme certains chômeurs dirait certains ici).

Les citadins ne donnent d'ailleurs pas de gens pour participer aux jeux. Seuls les districts sont punis et exploités...

 

des habitants des districts :

Habitants des districts

Habitants des districts

et voici les vues des habitants de la ville :

habitants de la ville
habitants de la ville

habitants de la ville

à tel point que quand les candidats prélevés dans les districts arrivent à la capitale pour participer aux jeux, la première chose qui est faite, c'est un lavage intégral de leur corps, avec une intensité dérangeante...

Notez comment le personnel de nettoyage est stylé, ça donne une idée du delta social qui doit exister dans leur pays...

décrassage

décrassage

Une fois que les candidats envoyés à la mort seront lavés, ils vont parader pour se présenter à la foule en liesse, bete de foire objet de distraction de l'élite capitalesque.

Nos héros vont se faire remarquer grâce à une combinaison de feu donnée par un bienfaiteur qui se montrera sympa tout au long de leur aventure.

arrivée avant les jeux
arrivée avant les jeux

arrivée avant les jeux

Kat s'illustrera des qualifications grâce à un tir de flèche audacieux qui lui vaudra frayeur et honneur.

WTF

WTF

Le top départ du jeu se prépare, et on a droit à 2 moments intimes de toute beauté et lourd de sens. Exceptionnel pour ce genre de film (cible) le cadrage, le tempo, tout y était.

La première scene se passe 2 nuits avant le départ du match à mort. Après le repas, Kat se retranche et les scenes rapides laissent percevoir son agacement, quand soudain, elle plonge mélancoliquement dans une image de foret en zappant sur sa fenetre virtuelle.

La scene n'est pas sous titrée, et le metteur en scène a mis à l'écran cela parfaitement.

La seconde scène se passe la nuit avant le départ, elle part rejoindre Peeta avec qui elle s'est pris la tete pour son comportement démesuré dans le but d'attirer la sympathie du public (ce qui d'ailleur fonctionne). Malgré leur querelle, le stress et la conscience de l'enjeu (et du risque), la pensée qu'ils repartiront seuls (au moins un doit mourir), leur fait tout oublier. Ce n'est pas sous titré encore une fois, mais la scène est tellement bien faite, que ça se ressent tout seul. C'est aussi un des rares moments où on goute à la passion de ce jeu coté téléspectateur avec la vision de fanboys en contrebas.

scènes parfaites
scènes parfaites

scènes parfaites

Pourquoi se faisaient-ils la gueule au fait ?? ahaha bonne question. Peeta a révélé au monde qu'il était amoureux depuis toujours de Kat.

 

Ah le con ! Du coup Kat ne sait pas si c'est vrai, pourquoi il a joué avec ce genre de truc, ou si c'est réellement vrai.

yé soui amoureuuuuu de Kat

yé soui amoureuuuuu de Kat

Le jeu va commencer, les scenes sont quasiment exclusivement consacrées à Kat, c'est un peu dommage, et on voit leur précieux allié dans une scene de complicité rare donner un objet fétiche à Kat. La scene est de nouveau très bien jouée et tournée.

just beforejust before

just before

Le jeu va commencer, les candidats sont prêts, les spectateurs des districts regardent sur écrans géants fournis par le Capitole.

diaporama de 3 images JPEG :

------

--

C'est à ce moment là que pour moi le film bascule dans une merde scenaristique improbable.

Heureusement la mise en scène et encore une fois des astuces de tournages et un bon tempo sauvera ces passages de conneries postulant au nobel.

Les candidats sont dans l'arène de jeu ; qui se trouve etre une zone de nature sauvage (on dirait un grand parc arboré).

Le jeu commence et une boucherie va décimer la moitier des gens. Ce coup là est d'ailleurs très bien pensé.

la corne de la tentation

la corne de la tentation

On va très vite se rendre compte que ce parc naturel est entièrement controlé par une équipe, dont on ne sait si c'est la chaine de télé ou le gouvernement. il y a les présentateurs, et le leader (Dracula) converse beaucoup avec le président.

La pièce d'où est controlé le jeu semble tout droit sorti d'une pub pour du dentifrice.

la pièce de controle = colgate

la pièce de controle = colgate

Les "agents" y travaillants sont en blouse blanche, comme si le protocole et la méthode répondaient à des codes et normes stricts = nul.

Dracula veille au grain (si lui aussi il n'est pas sous titré je m'y connais rien !):

Dracula en train de craquer une caisse.

Dracula en train de craquer une caisse.

Comment prend alors forme le controle de la zone de jeu. C'est un mystère total. Tantot des agents déclenchent le feu à volonté :

-

-

envoie des boules de feu, fond pousser des arbres à la demande, ou meme fond tomber la nuit,..bref un nimportnawak pathétique.

-
-

-

Le summum de la chose viendra avec les chiens tueurs : une meute de chiens sanguinaires, créés de toute pièce et qui sortent de terre 3 secondes plus tard :

-un homme qui n'a pas de menton est assis à coté de Dracula
-un homme qui n'a pas de menton est assis à coté de Dracula

-un homme qui n'a pas de menton est assis à coté de Dracula

Petit retour du jeu télévisé quand meme avec le passage des guêpes tueuses. Les présentateurs expliquent ce que sont ces insectes, histoire de faire flipper le téléspectateur zero.

Lesgy et Foucault expliquent la guepe

Lesgy et Foucault expliquent la guepe

On rappelle qu'on est dans un film destiné aux ados ou aux CSP-, il faut donc une belle histoire de gentil très soulignée, qui prendra forme avec l'amitié entre Kat et une autre combatante : une petite fille de couleur faisant ressentir à Kat une sorte de transposition sur sa propre soeur. Elles vont s'aider mutuellement, le scenario décortiqué est pourri, mais leurs aventures communes restent touchantes grâce à la mise en scène et le jeu d'acteur.

-

-

On se demande comment elles vont faire pour se séparer sachant qu'une des 2 (ou les 2 vont y passer). L'histoire ne le racontera pas car la petite fille va se faire tuer par un autre concurent.

Kat sera touchée par sa mort et lui fera une scepulture digne.

mort de la petite
mort de la petite

mort de la petite

En quittant la petite, Kat va lancer un signe de communion au district duquel elle venait. Les districts luttent entre eux, dans le jeu et dehors, et ce geste fort va élever Kat au rang de star.

Encore une fois la scene est très bien faite, on sait que Kat n'est pas familière du coté "image" et "paraitre", pourtant malgré son chagrin elle cogite tout de suite qu'il doit y avoir une caméra dans le coin qui l'observe, et va la chercher pour envoyer son signe de tendresse. la séquence dure 3 secondes mais dit tout avec douceur.

11

11

Le district 11 accueillera avec tristesse ce salut, et communiera. S'en suivra une émeute violente et la milice de l'état va intervenir. Des policiers chargés de maintenir l'ordre, dans des uniformes contrastants avec le lieu.

J'ai regardé pour vous : HUNGER GAMES
J'ai regardé pour vous : HUNGER GAMES

Le coté tendre étant passé, je vous passe les conneries organisationnelles du jeu, vient un moment inatendu : le changement des regles du jeu.

Au lieu d'avoir un gagnant, la direction autorise 2 gagnants du moment qu'il fasse partie du meme district.

Oulallala on l'avait pas vu venir celle là. La fille rebelle et son amoureux secret.

Il faudra pas longtemps et pas beaucoup d'encouragements pour que le couple se forme et se bisouille, et tout le monde va en profiter derrière son écran.

D'ailleur on ne voit que les pouilleux des districts regarder les jeux, jamais de vues au Capitole.

niou niou niou
niou niou niou

niou niou niou

On aura tout ce qui va avec, jusqu'au combat de fille, une petite scene de ménage et un OMG je croyais t'avoir perdue et Rebelle sort son coeur d'artichaut

-
-

-

à un moment du film on a droit à un "oh c'est choli" devant un paysage magnifique. La beauté exprimée et reconnue dans le lieu hostile...peu crédible devant la manipulation qui en est faite, est-ce réel ?

J'ai regardé pour vous : HUNGER GAMES

Le jeu touche à sa fin, et il ne reste que le méchant parmis les méchants à combattre.

Le combat prendra place sur la corne d'abondance, sorte de QG, avec quelques scènes complices quand meme.

Juste avant cela (quand j'ai évoqué la bagarre de fille), le 2° concurent du district d'où venait la petite fille tuée va épargner Kat en lui disant "pour elle".

Comment pouvait-il savoir ce qu'il s'était passé vu qu'il n'était pas devant la télé et que personne dans l'arène ne sait qui fait quoi et où ?

-
-
-

-

Comme dans un mauvais film d'horreur, les cycles jours nuits ne sont pas respectés, et la fin du combat entrainera le levé du soleil (mais on avait vu ça un peu avant déjà).

Les 2 gagnants sont donc là !!

sauf que la regle du jeu vient de changer de nouveau : il ne peut en rester qu'un.

Enfer et damnation, comment cela se peut ?

-
-
-

-

Les 2 amoureux sont face à un dilème, et décident finalement de se suicider ensemble en mangeant des baies toxiques (qui avaient eut la peau d'une autre candidate).

On se demande comment elles sont arriver dans sa poche ou pourquoi garder un truc poison avec soi ?

Alors là sur le coup, lui en amoureux éternel, il est plûtot crédible, elle en sauvageonne qu'il l'a toujours ignoré, un peu moins.

Mais au dernier moment, intervention de la voix off d'une manière peu télévisuellisable, et retour sur la décision de n'avoir qu'un seul gagnant.

Kat et Peeta sont proclamés gagnants ex aequo.

 

Passage obligé sur le plateau TV dans un monde de bisounours, alors que dans la vraie vie, une personne normale venue du ghetto pour la raison qu'on connait, aurait envie de tout peter.
 

-

-

Puis retour au district, avec le questionnement de leur relation...

-

-

mis à part qu'ils ont gagné, on ne saura pas ce que le district à gagné grâce à leur victoire !

fin

fin

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog