NIVEAU D'HUILE SOUS PRESSION

Publié le par le_zgeg25

Comme toute GT qui se respecte, vient tot ou tard le problème de la jauge à huile.

Outil pratique, car permet de surveiller le dégaujage de la pompe lors de bourre sauvage, indiquant le moment où il faut lever le pied pour que le carter se remette en huile...

Accessoirement ça sert d'indicateur de niveau d'huile (moteur à l'arret), et de pression quand le moteur tourne.

 

Seulement voilà, avec le temps, l'aiguille du mano ne daigne meme plus se lever de son 0, et vient le classique problème de la panne du mano d'huile.

La responsable est une carte électronique située à l'intérieur du bloc compteur, sous le compte tour.

Il y a 4 cartes électronique dans le compteur (version de 1987 à 1991) :

- le compteur de vitesse

- le circuit de reception de vitesse et emission vers ordinateur de bord.

- le compte tour

- la gestion du manometre d'huile.

 

c'est donc cette carte qui est responsable du bazar:

gestion huile GT TURBO

gestion huile GT TURBO

Un circuit Hybride gère les tempos et points de commutation des jauges et capteurs.

Inutile de chercher ce composant, c'est une puce propriétaire, introuvable (sauf stock déniché je ne sais où). Le circuit était fabriqué par TEXAS INSTRUMENT, au Portugal dans les années 80, et porte la référence TL527N ou SN96527N selon l'année.

Compteur de GT TURBO démonté

Compteur de GT TURBO démonté

Ayant un second compteur sous la main, j'ai décidé unilatéralement de me faire un banc de test de cette petite carte.

Le banc est présentement dans mon compteur de récup, mais j'ai prévu un toron de raccordement pour se brancher sur un compteur entier à tester (sans avoir besoin de démonter la carte suspecte).

pieuvre connectée au compteur

pieuvre connectée au compteur

Après investigation, j'ai donc pu réparer la carte en question et la tester avec de la place autour.

L'avantage est de pouvoir travailler sur établi, en simulant les capteurs de la voiture.

 

mano d'huile réparé

mano d'huile réparé

Au passage, on peut apercevoir la couleur d'origine des fonds de compteur de la GT TURBO, sur les références des manos, non exposées au soleil.

Voir les commentaires

LINUX épisode 002

Publié le par le_zgeg25

Aujourd'hui mes affres avec LINUX concernent l'audio.

Tout d'abord, il faut préciser que UBUNTU est livré avec le logiciel RYTHMBOX. Et que nativement on ne peut pas lire de MP3 avec.

INSTALL CODECS

INSTALL CODECS

Il faut lui installer 1 codec et 1 deamon de prise en charge.

J'ai trouvé ça assez moyen.

Du coup, j'ai paramétré les fichiers audios pour qu'ils soient ouvert avec VLC. (le paramerage se fait dans les parametres avancés du PC (pas de clic droit/propriété/ s'ouvre avec).

J'ai essayé, mais au final j'ai eu droit à ça :

PLANTAGE

PLANTAGE

à la suite de quoi, le logiciel a planté mais la musique s'est mise à etre lue ; étrange comportement.

D'ailleurs, ouvrez bien vos mirettes, au plantage, une fenetre s'est ouverte, et sensation de déjà vu.

Le programme à planté de manière innatendue et doit fermer, voulez vous envoyer le rapport d'erreur.

J'ai fait un screenshot pour la gloire de ce message sensé ne plus exister quand on passe chez le Tux.

Plantage

Plantage

Tux ne veut pas qu'on prouve qu'il utilise les meme procédés que la concurence ?

Bref, la musique continuait toujours...

J'ai du tuer la tache dans le gestionnaire (gout de déjà vu aussi) :

gestionnaire avec GNOME

gestionnaire avec GNOME

Donc voilà.

Et au moment où j'écris ça, je n'ai plus de son. J'ai tenté de suivre un tuto expliquant la solution à mon problème de driver, seulement j'ai probablement merdé quelque part et me retrouve comme Véronique.

mouhahahah

Blague Veronique

Blague Veronique

Voir les commentaires

LINUX épisode 001

Publié le par le_zgeg25

Comme je vous l'avais dit précédement, j'ai décidé d'installer LINUX sur mon PC principal.

La raison de ce choix est principalement l'arret du support de XP, qui me fait me tourner vers une solution logicielle libre et performante qui j'espère offrira une bonne alternative à mon XP. Malheureusement ce monde est encore loin du grand public et des blaireaux de mon espece. Néanmoins, je tente, la philo du systeme est respectable, et le noyau UNIX n'a plus à faire ses preuves en terme de perf me dis-je.

Au fil de l'eau je vais vous conter mes aventures au pays du pingouin.

 

Ce soir je vais vous parler de plusieurs points :

 

- les différences fondamentales ou les similitudes de controle par rapport à WINDOWS

- l'installation du bureau GNOME

- les modifications pour pouvoir obtenir les boutons réduire/agrandir/fermer.

- les plantages de LINUX

- la disparition des fenetres

- l'installation de programme

- l'émulateur WINDOWS.

LINUX dessin

LINUX dessin

WINDOWS vs LINUX.

 

L'un comme l'autre ont des défauts notables : lenteur d'éxécution, mais XP est plus rapide tout de meme.

Les raccourcis claviers ne fonctionnent pas tous, mais bon, autre OS, autres moeurs.

La commande DEMARRER > éxécuter est remplacée par ALT+F2, si dans un cas on ne s'en sert que pour relancer l'explorer ou faire un msconfig, dans l'autre cas elle est vitale...

Les logiciels sont tous regroupés dans une fenetre applications sous LINUX, et créer des raccourcis sur le bureau peut etre difficile, là où un drag and drop suffit sous WINDOWS.

Le parametrage d'un écran de veille : je n'ai toujours pas réussi.

XP comme UBUNTU 12.04 prennent tout 2 environ 500Mo de RAM. là je ne peux pas vous dire où j'en suis, de peur qu'un CTRL+ALT+SUPPR me reboot la machine ( oui au cas où vous ne l'auriez pas compris, cet article est rédigé grâce à mon install LINUX) :-).

La touche WINDOWS du clavier sert à avoir une vue globale des fenetres, devinez.

Il n'y a pas de poste de travail, il faut naviguer à l'aide du dossier fichier. La présentation des dossiers n'est pas conviviale, mais c'est peut etre mon skin qui donne ce rendu.

Quand on navigue dans les répertoires, on ne peut pas choisir les vues (détails, miniature...) ce qui est très dommage.

Quand on fait un tri des applis installées, on ne peut pas faire de tri par date d'installation.

Il n'y a pas d'écran de veille.

 

On va pas en faire un flan, ce sont 2 OS différents et GNOME 3 s'inspire clairement de SEVEN (les dates de sorties en attestent). Je ne cherche pas à transformer mon UBUNTU en XP, ça serait très con comme démarche. Le but de mes recherches est d'obtenir un environnement de travail où j'aurais des outils équivalents, avec les  meme fonctionnalités et la meme accessibilité.

 

 

Steve Job 'Apple' est un génie du marketing, Bill Gates un génie de la finance 'W$'
puis Linus Torvald et Richard Stallman sont des génies de l'informatique...
La route de la maitrise Linux, peut être longue, mais la voie est libre ^^

GNU

INSTALLATION DE GNOME

 

Au départ, le package contient l'interface UNITY, qui à mon sens est plus adaptée à des tablettes qu'à un PC. Héritage ANDROID ??

Toujours est-il que j'ai installé un bureau GNOME depuis le UBUNTU CENTER.

Grande surprise puisque le bureau devient un truc bizare non parametrable. Heureusement l'accès au net m'est toujours permi (chance ?) et des tuto vont me sauver.

Tout d'abord installer GNOME ne suffit pas, il faut lui installer des packets aditionnels pour pouvoir le configurer. Après quelques install et un redemarrage de l'interface GNOME (ALT+F2 et R), on obtient une icone de configurations dans laquelle se trouve des parametrages comme on aime ; en gros clic droit > thèmes sous WINDOWS...pas top ce point là.

étrangement cette fenetre ressemble à la base de registre WINDOWS, avec des clé, des REG, des VALUE...on retrouve ses marques !

Quand j'ai cru que c'était fini, non, il m'a fallut quelques recherches sur le web pour trouver l'endroit où est caché l'option permettant d'activer les boutons des fenetres. Damned, oui par défaut on a juste l'option "FERMER" sur les fenetres, il me fallait donc activer l'option pour avoir réduire/agrandir.

 

OMG

OMG

LES PLANTAGES

 

Le plantage n'est pas le propre de WINDOWS, sous LINUX, j'ai eu droit à quelques fenetre sauvagement fermée pour des raisons qui m'échappent.

 

FENETRE Où ES TU ?

 

ça fait un choc la première fois, mais les fenetres ouvertes se réduisent d'un coup parcequ'on a cliqué sur une icone.

J'avais la fenetre firefox d'edition du blog (pour taper cet article), un streaming radio (firefox) et quelques autres fichiers ouverts.

Si je n'avais pas eu la radio je pensais qu'il avait fermé purement et simplement firefox pour une raison inconnue. La radio toujours présente m'a fait me poser des questions.

Un ALT+TAB désespéré m'a sauvé : ce raccourci fonctionne. Par contre je ne sais pas où étaient passées mes fenetres durant ce black out.

 

LINUX épisode 001

INSTALLATION DE PROGRAMMES

 

Je range les programmes que j'installe dans un répertoire "SOFT". Ayant connecté tous mes disques dur ce soir, je browse pour installer mes petits logiciels pour commencer (FOXIT et quelques autres).

Surprise le double clic sur un exe ne fonctionne pas. J'ai donc une palanqué+2 de logiciels que je me sert régulièrement, et qu'il n'est impossible d'installer, quand bien meme ces soft ne sont pas spécifiques à WINDOWS (exemple : VLC).

visiblement il y a une méthode, mais je ne suis pas encore assez callé.

 

EMULATEUR WINDOWS

 

LINUX est peut etre très performant coté OS, mais toujours est-il que je possede des logiciels de CAO qui ne tournent que sous WINDOWS (ou MAC). Je me suis donc installé une machine permettant de soi-disant émuler WINDOWS, mais je n'ai toujours pas réussi à installer quoi que ce soit, encore moins les histoires de licenses et patch...

 

La suite au prochain numéro, je vais essayer d'ajouter des options au menu contextuel comme le resize picture ou autre POWER TOY like de WINDOWS bien pratique au quotidien.

exemple absurdité LINUX

exemple absurdité LINUX

Histoire d'illustrer les petits tracas du quotidien jetez un oeil à l'image ci dessus :

La fenetre sert à paramétrer le bureau GNOME. Cette fenetre n'est pas dimensionnable (ou si elle l'est ça doit se faire via une modification profonde genre dans le code source peut etre).

C'est très con, car on ne peut pas lire la totalité de l'item.

Autre chose de très con, les réflexes WINDOWS : je pointe la souris sur l'item en question croyant qu'une infobulle allait apparaitre...hé ba non.

Voir les commentaires

LINUSQUE

Publié le par le_zgeg25

La fin de XP approche, MICROSOFT n'assurera plus le support de son OS mythique.

Considéré par de nombreux pro (y compris des UNIXiens convaincus), XP reste actuellement parmi les OS les plus robustes et stable au monde ; les années de correctifs et les centaines de millions de combinaisons hardware prises en charge aident...

 

Toujours est il que la maison mère n'assurera plus le suivi de cet OS "d'un autre age" pourtant encore très largement utilisé (y compris en entreprise).

 

ça veut dire quoi plus de suivi ?

Simplement MS n'effectuera plus de correctifs pour XP. L'utilisation et la base de connaissance (KB) sera toujours accessible, XP tournera toujours et poura etre ré-installé, mais le support sera terminé, entrainant un risque de sécurité par la découverte de nouvelle faille par des hackers.

MICROSOFT effectuera le support des produits en cours (WINDOWS 8, SEVEN et VISTA), par l'analyse des correctifs de ces produits, des hackers pourraient rechercher si la faille serait exploitable sur l'ancien systeme d'exploitation.

Cette recherche, couteuse en ressource, vaudra quand meme la peine pour les hackers,  car le nombre de PC exécutant XP restera élevé.

Alors en attendant, je fais des essais, comme régulièrement, sur un LINUX tentant par sa gratuité et la philosophie adopté par cet OS très particulier :

 

LINUX 12.04 LTS UBUNTU

LINUX 12.04 LTS UBUNTU

la distribution 12.04LTS est livrée avec une interface UNITY, que je ne comprend pas (comme le reste d'ailleurs).

J'ai réussi (miracle de l'informatique ?) à virer UNITY pour installer GNOME (bon j'avoue j'ai suivi un tuto), et j'ai installé (en auto) le pilote de ma GeFORCE.

Malgré cela ça reste ésothérique pour moi encore.

Mais je me soigne.

Un disque dédié possede donc cette instal, et je pratique régulièrement pour prendre les réflexes.

INSTALL

INSTALL

UBUNTU est un mot Africain résumant un état d'esprit (langue Rwandaise, Afrique du sud et dialecte locaux sub-équatoriens).

Le sens de UBUNTU est "Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous"

C'est cette philosophie libre, gratuite de partage qui est au cœur du projet libre de système d'exploitation informatique.

Malheureusement, ce n'est pas très intuitif, et je parle avec du recul, en faisant abstraction de mon passif MICROSOFT.

 

les points noirs quand on sort de XP :

 

- L'absence de POSTE DE TRAVAIL pour acceder aux disques physiques et leurs contenus

la méthode reste faisable, mais c'est un labyrinthe, loin du WINDOWS+E.

- L'absence de bouton démarrer avec la console d'execution en dessous.

- L'absence de .exe + double clic pour les installations, nécessitant des opérations non accessibles à des noobs comme moi.

- La difficulté de positionner physiquement l'emplacement d'un dossier et d'y ré-acceder facilement en un clic (exemple : se faire un disque de DATA et un disque SYSTEME, et y trier et ranger des fichiers).

- L'apparence multiple du bureau GNOME, scindé en APPLIS ou en ICONES.

- La complexité d'accès au GESTIONNAIRE DE PERIPHERIQUE.

- L'absence de compatibilité avec des programmes courants.

- L'absence de gestion digne de ce nom des parametres multimédias (indépendance SPDIF / casque, que XP gère très bien).

 

Les plus :

 

- UBUNTU CENTER pour installer des applications.

- Le package logiciel à l'installation est très correct et permet de faire une station bureautique simplement avec des outils puissants (OOo, FIREFOX et TB).

- Le multiple bureau est simple de prise en main.

- Systeme sécurisé et fiable par construction.

- Catalogue d'application pratique

- Systeme de tri des applications

- Simplicité des configurations de base (souris, clavier, affichage)

- icone de notifications réseau sociaux et mails (l'OS est légerement orienté de façon a obtenir une interface proche d'un smartphone).

 

Pour le reste, LINUX permet d'effectuer à peu près tout, sauf des applications spéciales comme de la CAO.

Affaire à suivre donc, meme si je reste fidèle à XP pour des raisons financières (un SEVEN coute au bas mot 100€) et de compatibilité logicielle (CAO).

Un jour prochain viendra peut etre un multi-boot ?

 

Voir les commentaires

ELECTIONS MUNICIPALES ; INFOS ?

Publié le par le_zgeg25

Si vous etes un fidèle de cette page web, vous aurez remarqué que je parle très rarement de politique (parcequ'on est là pour bander, alors à poil les moches !).

Tout d'abord je serais très mal placé pour parler de ces éléctions municipales parceque je n'ai pas été voter, mais je vais quand meme rebondir sur quelque chose qui m'a fait réfléchir en relation avec ces éléctions.

 

Ce soir en sortant du bureau, j'écoute les infos tranquille sur le périph (FRANCE INFO pour pas citer), quand un journaliste balance une info étrange.

Si l'info est vraie, c'est un aveux de pratiques soit disant interdites,oh combien vilainement interdites.

Si l'info n'est basée sur rien, ce n'était qu'une supposition journalistique construite autour du propre sentiment et de la propre interpretation de l'éditorialiste.

 

Le débat portait sur le possibilité de basculement et de gain (ou perte) de voies par régions et ville suite à une quantification...religieuse.

 

C'est à dire que le journaliste expliquait les votes possiblement accessibles ou en peril en fonction des dominantes religieuses dans les villes.

L'analyse était assez précise.

 

Qu'est ce que ça veut dire ?

 

Option 1 : c'est du flan de haut vol sorti de la bouche d'un premier de la classe d'après ce qu'il sait de la distribution religieuse en France.

Option 2 : c'est une veritable info, donnant au passage l'indication qu'une base de donnée a pu etre constitué par régions et villes.

 

L'option 1 ne me choquerait nullement, la lecture de certains articles laissent à désirer un peu partout, mais l'option 2 est étonnante, et jusqu'à preuve du contraire, elle reste tout à fait plausible.

Comment sans analyse peut on savoir la dominante d'une ville ? par les lieux de cultes ? est-ce suffisant ? Le culte relève de la sphère privée, donc comment les cabinets et autres audits peuvent le savoir si ce n'est en récoltant et recoupant diverses informations sur les citoyens ?

Est-ce qu'un sondage est suffisament pertinant pour obtenir le niveau de précision annoncé ?

 

Je ne serais pas plus choqué ou gêné de l'existence de ce genre de database mais je serais indigné au plus haut point si cela devait etre le cas devant l'inégalité de traitement des commanditaires de ces pratiques :

Régulièrement les offices HLM et autre sont mis sous les projecteurs pour tenir des listes disant si le locataire et fumeur, chomeur ou si il a des animaux.

 

Il y a les outils qui enfraignent le politiquement correct, et il y a les outils de gouvernances.

 

Si dans les 2 cas l'outil est peut etre le meme, la différence de caractérisation est fonction du bénéficiaire de la synthèse de l'outil en question.

 

à méditer

 

Voir les commentaires

CHAWEELIGHT avancement mars

Publié le par le_zgeg25

Ce mois ci le CHAWEELIGHT a un peu avancé.

J'ai réussi à placer les structures de détection de puissance max, la détection vidéo ainsi que l'interface ARDUINO.

Le système de générateur PWM est prépositionné de même que la face avant.

Les 2 DC/DC sont également routés.

Il doit me rester environ 300 composants à placer, c'est à dire la partie entrée vidéo et séparateur d'image, sans oublier le détecteur 16/9 automatique.

CW 24mars

CW 24mars

Voir les commentaires

LA CRITIQUE DE FILM

Publié le par le_zgeg25

Après OBLIVION http://le-zgeg25.over-blog.fr/article-oblivion-le-film-120171267.html

je me lance dans une autre critique, parcequ'il le fallait.

D'une part parceque cette critique attend depuis quelques mois dans mon repertoire de truc à publier, et parcequ'elle le méritait.

 

Je vais vous parler de :

 

PACIFIC RIM BANNER INTRO-1 fr

PACIFIC RIM BANNER INTRO-1 fr

PACIFIC RIM, le gros film de l'été 2013 dont personne n'a entendu parlé pour cause de chateau de sable et barbecue.

Pas grave, le BR est arrivé chez le marchand, et la pub à la radio disait :

Le film qu'il te faut

la pub à la radio à propos de PACIFIC RIM

Ni une ni deux, je fonce me procurer ce film puisqu'il me le faut.

Et ça m'était adressé personnellement vu que j'étais en voiture quand j'ai entendu ça, et j'étais tout seul dans la voiture.

 

Effectivement, il fallait que je le voit, pour plusieurs raisons, tant rationnelles que connes.

La première des raisons est qu'on voit Obama dans le film : respect.

Barack OBAMA dans PACIFIC RIM

Barack OBAMA dans PACIFIC RIM

Déjà la, on se dit, purée, le casting de folie, ils ont eu Obama himself ! le swag le réalisateur.

Bon, le reste du casting en a souffert vu que tout le budget casting est passé dans le président :

Les héros de PACIFIC RIM

Les héros de PACIFIC RIM

Leur jeu d'acteur n'est pas mauvais, et leur anonymat respectif donne une certaine lecture du film qui n'est pas désagréable.

L'autre personnage important est El Comandanté, qu'on voit à gauche dans une scène très cucu de l'image ci dessous.

Scène cucu

Scène cucu

La scène aurait pu etre plus grave dans sa façon d'etre tournée, mais le reste du film ne pretait pas l'arrivée d'un moment plus touchant.

N'enleve rien à ce presque pas connu acteur (PROMETHEUS, 28 SEMAINES PLUS TARD, GHOSTRIDERS...) de jouer à la hauteur de son rôle dnas PACIFIC RIM : le chef.

 

Le décor est posé et on comprend vite l'idée : des extraterrestres veulent nous envahir, et nous envoient des betes mi dino mi godzilla pour nettoyer la planete avant que leurs familles viennent s'installer.

Par contre, ils ne viennent pas de l'espace, non, ils viennent d'une faille océanique (d'où le titre du film) dans laquelle se trouve un portail intergalactique.

L'humanité a la réponse à ces attaques par des robots géants appelés JAGER.

Je dit l'humanité, car on voit que les robots sont gérés par la PAN PACIFIC, armée globlale (du nouvel ordre ?), les hélicos de meme que tout le matos est estampillé de cette marque :

PAN PACIFIC

PAN PACIFIC

Par contre, chaque pays a son propre robot, et pour faire simple dans une armée coordonée, aucun robot n'est identique ou basé sur les memes principes de fonctionnement techniques ; ce qui est très con.

Une petite phrase genre "la diversification pour éviter la panne commune d'une arme" aurait tout de suite dissiper le doute.

D'ailleurs ça leur posera problème dans un combat, ou tout les JAGER se retrouvent KO par choc magnétique, sauf le JAGER du héro qui est basé sur un systeme analogique, non sensible à l'impulsion EMP (identique à MATRIX).

Cette difference sera par contre marqué d'une intervention du héro, obligé sinon on aurait pas pu justifier la suite du film.

Dans la série truc cons, la faille océanique est présentée, avec des poissons en bois.

l'image est tellement en contraste avec les autres effets spéciaux que ça en parait stupide (ou montre une volonté d'économie qui ne laisse rien présager de bons sous la couche superficielle).

Surtout que le reste du film se trouve etre pas mal doté coté effets spéciaux.

Worse fish ever

Worse fish ever

Juste après cette vision poissoneuse et pas fraiche, le contraste :

Holoprojecteur local

Holoprojecteur local

Un holoprojecteur RGB 3D, très bien pensé et bien illustré.

Bref, le film passe, et on a droit pour la 1000ème fois dans l'histoire du ciné à un petage en regle du Golden Gate Bridge :

GOLDEN GATE BRIDGE -- PACIFIC RIM

GOLDEN GATE BRIDGE -- PACIFIC RIM

Une présentation du bras de commande des robots ainsi que le protocole neuronal en combat :

bras et UC
bras et UC

bras et UC

la classique propagande US d'un enfant qui jete un drapeau au robot en guise de  remerciement.

Yeah USA

Yeah USA

évidemment film US dit trucs très con dedans :

US film's secrets...
US film's secrets...
US film's secrets...
US film's secrets...

US film's secrets...

Le papi avec son fiston qui cherche des métaux sur plage par 30cm de neige, et qui détecte l'arrivée du robot.

Le pendule de newton juste frolé suffisament pour le lancer alors qu'ils se batent à coup de paquebot en guise d'armes à ce moment là, la chaine humaine fraternelle, le scientifique qui a la gerbe, et se trouve un chiotte sauvage posé là. Bref, ça fait sourir mais enleve du coté grave au film, qui se veut film catastrophe.

 

Il y a des personnages chocs comme ceux ci :

PACIFIC RIM
PACIFIC RIM

PACIFIC RIM

Dans l'ordre, le truand au marché noir, et le savant fou.

la mise en scene donne l'impression de vraiment trop en faire, on se demande quand va apparaitre le sous-titre "là c'est le savant" ou "là c'est un mac".

 

Puisqu'on est dans le cliché, il y a les pilotes de JAGER (ou le JAGER lui meme) qui sont pas mal dans le genre :

clichés...
clichés...
clichés...
clichés...

clichés...

Dans le genre clichés on fait dans le gros dossier.

Avec une mention pour les russes, à chaque apparition, l'image est accompagnée de chants Russes. Une série TV populaire ne ferait pas mieux dans le symbolisme ou le guidage du spectateur.

 

Qui dit film en 2013, dit rivalité, avec regards de merdes :

ça va chier
ça va chier
ça va chier

ça va chier

les pilotes de JAGER sont de vrais héros internationaux, cependant, voilà dans quoi ils dorment :

LA CRITIQUE DE FILM

Si le réacteur nucléaire (ou les 40 moteurs diesels par fibres musculaires (!!!!!)) est en pannes, le message suivant est visible, ce qui semble inconcevable pour des machines comme ça :

 

PACIFIC RIM

PACIFIC RIM

Juste après, éclair de lucidité du héro, il balance cette phrase, comme ça à froid :

 

Si on tentait un truc de très con ?

Raleigh Becket

Ce qui s'avera payant tout de meme (!). Et cette phrase a eut le mérite d'etre dite !

Dans le meme tonneau, l'arme oublié ! Ils sont en connexion cérébrale avec la machine, mais ignore l'existance d'une arme incorporée qui les aurait bien aidé jusque là.

l'arme oubliée

l'arme oubliée

Ensuite ils décident d'aller peter la gueule aux aliens en allant chez eux (grace qux savants fous), et on a droit à une petite vue :

chez les hostiles

chez les hostiles

pas plus de détails, pas d'explications, juste l'envoi d'une bombe pour les atomiser.

Les aliens sont intelligents au point de faire des codages génétiques sophistiqués, un accès biométrique à la porte intergalactique, mais se laissent avoir comme des bleus.

à ce moment du film on aurait pu se retrouver face à des aliens tout beau et le dilème de leur peter la gueule parceque finalement nos déboires n'étaient pas le fruits de familles inocentes...

ça aurait posé le questionnement de la vengence, du choix, du choc, du dialogue pour au final juste couper le liens intergalactique.

mais ça ne collait pas avec le pitch donné jusqu'à lors. dommage, ça aurait été plus intellectuel.

 

Pour moi, le plus gros FAIL du film est celui du convoyage des robots par...des hélicos !

 

là c'est abusé de chez abusé, les robots doivent faire au bas mot 3000 tonnes, mais sont levés sans mal par une dizaine d'hélico (300 tonnes chacun).

règle physique = impossiblerègle physique = impossiblerègle physique = impossible

règle physique = impossible

Le soulevage par les hélicos m'aura bien laissé sur le cul.

Et meme avec des hélicos suffisament puissant (à supposer qu'un hélico puisse lever 300 tonnes à la force de ses pales (la gueule du plateau cyclique...)) leurs positions impose que le vecteur de poussé soit sur la charge elle meme, ce qui annule ; ou réduit significativement ; la capacité à lever ladite charge.

 

Par contre, gros dossier et mention spéciale au film pour le nombre de bras d'honneur aux films de référence du genre.

La mise en scène et le montage de PACIFIC RIM sont suffisament bien fait pour faire oublier un instant l'original, ce qui est tout bonnement une performance.

la liste est longue.

BIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIMBIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIM

BIGGEST FUCK EVER -- PACIFIC RIM

Là je dois dire bravo à une telle fuckerisation de masse.

Jusqu'à la fin ce film recèle des surprises.

Le rythme est assez soutenu tout le long du film, et les 2 héros ; célibataires ; ne se retrouvent pas vraiment, mais on comprend qu'ils ne sont pas insensibles l'un à l'autre.

La fin logique aurait voulu qu'ils s'embrassent...hé ba non.

Ils se retrouvent à la surface de l'océan, leur canot proches l'un de l'autre, et la fille part le rejoindre.

là on se dit happy end.

Elle le voit

Elle le voit

Elle le retrouve, bisous moins un

Elle le retrouve, bisous moins un

Ouuuu gros plan, bisous moins zero virule un

Ouuuu gros plan, bisous moins zero virule un

Et non pas de bisous.

le film termine ainsi sur ce plan avec double pyramide inversée pour la symbolique (dessinées par les hélicos qui sont venus en masse pour dessiner ce motif).

 

 

 

plan de fin

plan de fin

Voilà pour ce film.

Mon jugement est meilleur que pour OBLIVION, car cette fois ci les analogies à d'autres films se fond oublier par un scénario et une mise en scène pas mal ficelés.

Les acteurs ayant un coté pas connus fond basculer dnas le positif l'impression générale.

Je regretterai le coté superficiel frolant le foutage de gueule, voire en l'atteignant avec le coup des hélicos.

Encore une histoire gachée par les codes culturels à adopter pour etre produit.

 

Un film de Travis Beacham  et Guillermo del Toro

 

 

 

Crédit image : PACIFIC RIM - BLU RAY - WARNER 2013

Voir les commentaires

LIFE

Publié le par le_zgeg25

Lors du premier barbecue, j'ai dû déblayer des morceaux de charbons datant de l'an dernier.

Quelle fut ma surprise...

Cette vision m'a fait réfléchir un moment.

tag:végétal pousse dans milieu initialement stérile

tag:végétal pousse dans milieu initialement stérile

Voir les commentaires

PHOTO DE ZGEG

Publié le par le_zgeg25

je devrais en faire une catégorie ce titre !

En faite j'aime bien mettre "photo de zgeg", parceque le zgeg c'est moi, et ce sont des photos à moi, donc des photos de zgeg...

Je ne vous raconte pas le trafic que ça me ramene, et la surprise des types qui se retrouvent devant mes photos, sans doutes très éloignées de ce qu'ils recherchaient initialement.

Comme vous pouvez le voir, j'ai fait une fixation sur des toiles d'araignées dans la rosée.

spéciale dédicace aux chercheurs de zgeg ; lachez votre com' en bas de l'article !

 

Présentées en scrolilol.

Enjoy.

--------

-

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog